Les vinifications

Nous envisageons essentiellement le travail au chai comme un accompagnement des raisins au cours de leur métamorphose.

Un rosé de pressurage direct

Nous élaborons un rosé de sélection, à partir de sols choisis pour la maturité qu'ils apportent au raisin. La vendange précoce des Cabernets se fait à la fraîcheur du matin pour capturer l'élégance et le fruit. Les raisins sont ensuite pressés directement. capsules vis

La fermentation alcoolique est totale, c'est à dire sans sucre résiduel, et sans risque de refermentation. Au moment de la mise en bouteille, pendant le froid hivernal, nous utilisons donc très peu de soufre. Le bouchage se fait avec une capsule vis qui permet de conserver les arômes.

Afin d'exprimer pleinement son caractère fruité, ce rosé est élevé en cuve inox sur lies fines.

Chinon blanc : 2 vinifications, 2 styles

Le Chenin est un cépage qui a tendance à produire beaucoup avec une maturité hétérogène ce qui le rend très difficile à maîtriser.
C'est à la vigne, pendant la belle saison puis grâce à des vendanges manuelles, que nous apportons les soins nécessaires pour réduire les rendements et vinifier des raisins bien mûrs. C'est là que se fait un grand Chinon blanc.

La Noblaie blanc
Après pressurage, nous vinifions très simplement en cuve inox. La fermentation est totale (pas de sucres résiduels). L'élevage sur lies fines se termine pendant les froids hivernaux.

La Part des Anges
Le coeur du pressoir le plus botrytisé est entonné dans 3 barriques. Dans nos caves, la fermentation oscille au fil des saisons pendant le temps nécessaire, 24 mois pour le millésime 2009.

En rouge : des vinifications adaptées au raisin

Le Cabernet Franc est un cépage qui, selon les terroirs, exprime les petits fruits rouges printaniers, la violette... ou des arômes épicés et confits. Tout au long de la saison, il nous faut comprendre et ressentir le potentiel du raisin et du millésime car le Cabernet Franc ne souffre aucune médiocrité en vinification.

Chaque parcelle vendangée à la main est vinifiée en cuve inox séparément afin de préserver l'expression spécifique de chaque terroir. La durée de macération dépend encore une fois du potentiel du raisin et du millésime. Seule notre cuvée "Pierre de Tuf", prend un chemin différent.

Cuve en tuffeau

Le raisin macère dans une cuve très ancienne (XVème-XVIIème Siècle) taillée dans la masse du tuffeau. Nous ne faisons appel à aucun moyen moderne de travail. La température est régulée naturellement grâce aux parois épaisses de tuffeau. Nous retrouvons les gestes ancestraux : pigeage à la main, décuvage au seau.

L'Elevage

Sortis de vinification, les vins sont comme des pierres précieuses brutes qu'il faut tailler, ciseler... pour en révéler la brillance et les nombreuses facettes. Nous distinguons deux grandes manières d'élever nos vins.

Les cuvées "Domaine de la Noblaie" blanc, rosé et rouge sont élevées en cuve inox afin de conserver à l'abri de l'air l'éclat et la fraîcheur des arômes. Elevage

Les sélections sont élevées en barrique à la fraîcheur de nos caves en tuffeau. Afin de préserver l'identité et la suavité de nos cuvées, nous utilisons des tonneaux de grands volumes : 450 et 600 Litres. La proportion de bois neuf est minimisée au maximum pour ne pas masquer les arômes des vins de La Noblaie par des arômes de barriques.

Pour Jérôme Billard, l'élevage sous bois se compare au maquillage : "Une légère note peut sublimer, mais il faut éviter de tomber dans la vulgarité."